recherche

Search form

In Cathedra Sancti Petri

Le 22 février

Le 22 février, nous célébrons la fête de la chaire de saint Pierre. Cette fête entend célébrer la mission confiée à Pierre par le Christ à Césarée de Philippe : « Tu es Pierre, et sur cette pierre, je bâtirai mon Église, et les portes de l’enfer ne prévaudront pas contre elle » (Mt 16, 18). Jésus signifiait ainsi la mission particulière confiée à l’Église et à Pierre par Dieu pour sauver l’humanité et la conduire à la pleine communion avec Lui. Nous croyons que, avec Pierre, c’est à tous ses successeurs, les papes, que le Christ a confié l’autorité suprême sur l’Église.

Dom Guéranger, le restaurateur de Solesmes, avait une dévotion toute particulière pour le ministère de Pierre et de ses successeurs. Écoutons-le : « C’est dans le but de maintenir l’unité dans son Eglise que le Christ l’a fondée sur un seul. Il a dit : ‟Tu es Pierre et sur cette pierre je bâtirai mon Eglise”. Cette Pierre fondamentale de l’Église devant exister toujours, puisque l’Église qu’elle doit porter est immortelle, a constamment été reconnue dans le Pape, c’est-à-dire dans l’évêque qui succède à saint Pierre sur le siège de Rome. L’Épiscopat tout entier est un par l’adhérence de chacun de ses membres à ce chef unique. Le Pape n’est pas tout le corps de l’Église enseignante, de même que dans le corps humain, la tête n’existe pas sans les membres ; mais, de même que les membres sans la tête ne sont pas le corps humain, ainsi l’Épiscopat isolé de son chef ne représenterait pas l’Église enseignante » (La Monarchie pontificale, p. 135).

Encore aujourd’hui, les moines de Solesmes cultivent l'attachement profond au successeur de Pierre reçu de dom Guéranger.

Un bel Alleluia grégorien met en musique la promesse du Christ à Pierre :

Tu es Petrus, et super hanc petram ædificabo Ecclesiam meam

Tu es Pierre, et sur cette pierre, je bâtirai mon Église